La Page de Genealogie Acadienne; L'histoire d'André Syre, frère de Pierre l'acadien!

Click above to hear the 2011 Cyr Family Reunion Song

Home of Acadian-Cajun & French-Canadian Family Surnames & Resources, Family Crests and Historical Information... since 1991.

Linking the future to the past........... one name at a time!

Click to join the Acadian-Cajun Genealogy, Culture, History and Music Group on Facebook
[ Note: You must be a member of Facebook, to join the Group ]
 

 

Cliquez sur la Fleur-de-Lys ci-bas, pour traduction française de cette page...

 

Acadian-Cajun Flag & French-Canadian Shield button

 

 

Family Genealogy CD-ROM lable

(Sample CD Cover Only)
"Specific Family Genealogy CD-ROM © 1999 to current year"
Family CD Info. buttonAcadian HeartCredit Card Order buttonAcadian HeartPostal Mail Order button

Be sure to scroll all the way down to the bottom of this page, to view its entire content.......

 

Click here to view great CYR gift ideas!
 

L'histoire d'André Syre

Nous connaissons déjà l'histoire du pionnier acadien, Pierre Syre mais l'histoire d'André fut souvent ignorer.  Pourtant, il a bel et bien exister lui aussi, mais au Québec, plus particulièrement dans la région de Montréal, bien qu'il ne laissa qu'un seul descendant qui lui donnera une lignée de Syre québécois.

En l'année 1668, André s'engagèreà LaRochelle. En France, André exerçait le métier de journalier et couvreur d'ardoise mais ce métier lui étant inutile en Nouvelle-France, il s'engagea à titre de journalier simple. André donc passa un contrat d'engagement comme journalier pour 70 livres par année, pour le compte de la Compagnie des Indes Occidentales et c'est Gilles Gaigneur, un marchant de LaRochelle qui l'engagea à titre de trente-six mois comme il était la coutume de le faire à l'époque.

En 1671, son contrat d'engagé étant terminé, André habitait une terre dans la seigneurie de Pierre de St-Ours qui était situé entre Trois-Rivière et Montréal. Il y défrichait et cultivait la terre comme tout les autres habitants des environs.

En 1672, la terre qu'il habitait, cultivait et entretenait lui fit officiellement concédée par les autorités en place.  Ainsi, il devint propriétaire de son lopin de terre sur lequel il avait investi son temps et son énergie.

En 1675, André en bon catholique, se rendit dans la seigneurie des Jésuites de LaPrairie au Sud-Ouest de Montréal, pour y recevoir le sacrement de confirmation.  Ce déplacement était évidemment naturel pour un colon privé de services religieux réguliers.

Le 12 décembre 1679, à l'île Jésus (Montréal), il épousa Elisabeth Charbonneau, et en 1680 il devint avec son beau-père, un des premiers concessionnaires de l'Île Jésus, confiée au Séminaire de Québec, où ils tiennent feux et lieu.  Il n'y avait, à cette époque, que 27 habitants. C'était un début très modeste pour cette ville francophone qui  contient maintenant plus de 2.5 millions d'habitants.

Au fil des années de leur mariage, le couple fut béni par la naissance de trois garçons et d'une fille.  Un seul des garçons survécut jusqu'à la maturité et lui donna une lignée simple de Syre (Cyr)  au Québec.  Ce fils naquit en 1687 et fût prénommé Joseph et le couple lui avait choisit Joseph Barbeau comme parrain.  Les autres enfants moururent tous en bas âge.

Curieusement, en 1688, André découvrit un trésor dans la cave de sa maison.  Ce trésor consistait en quatre livre de minerait d'argent de bonne qualité.  Les autorités lui promirent une récompense s'il trouvait la source de la mine qui se trouvait dans cette cave de maison. Malheureusement, il ne trouva jamais la source de cette mine car l'année suivante, sa destinée en décida tout autrement.

 

Click here for details on the "Acadian-Cajun Family Genealogy" CD-ROMs, now available

 

L'année 1689 fût très mouvementé par les événements qui transformèrent la vie de cette famille à jamais.  En premier lieu, le 24avril, le couple fut béni par la naissance d'un fils qu'ils prénommèrent Michel.  En second lieu, le 16 juillet 1689, il obtenu une concession de terre de la congrégation de Notre-Dame, qui étaient administrer par Marguerite Bourgeoys elle-même.  Mme. Bourgeoys s'occupait de la ferme St-Gabriel, au Sud de l'île-Jésus (Lachine, actuel), près du fleuve et des domaines environnants, comme celui qui fut concéder à André Syre, à Laval au Nord de Montréal.  Finalement, durant la nuit orageuse du 4 au 5 août 1689, des iroquois attaquèrent en force au village de Lachine près de Montréal, non loin de l'endroit ou habitait maintenant André et sa famille.
Au signal donné, toutes les maisons furent attaquées en même temps, défoncées, incendiées et les habitants qui sortait de leurs habitations, furent évidemment mal menés par les assaillants. Il y eut des morts, des
blessés, des disparus et beaucoup de prisonniers.  Le village était rasé, réduit à la ruine totale.  André fût parmi les victimes de ce massacre car bien que ne vivant pas à Lachine, il a souffert de ce massacre puisque suivant leur victoire à Lachine, les iroquois continuèrent de semer la terreur dans les environs et se rendirent jusqu'à Laval, ou était situé la nouvelle concession d'André.  Le 22 août 1689, suivant une attaque iroquoise, il fût tué.  On l'inhuma le jour même de sa mort. 

Notons que ce massacre se voulait une vengeance contre le gouverneur général Denonville, qui deux ans auparavant se rendant avec une forte troupe chez les Iroquois du lac Ontario où il avait invité ces iroquois à un banquet et avait aussitôt profité de l'occasion pour faire brûler les villages, détruire les récoltes de blé d'Inde, disperser aux quatre vents ceux qui réussirent à se sauver et faire prisonniers et envoyer les survivants en France pour travailler comme esclaves sur les galères du roi. Le prix de cette vengeance fut payer par les simples habitants des concessions de l'Île Jésus.

Sa jeune veuve Elisabeth restait seule pour assumer les responsabilités de ses trois enfants, dont un bébé d'à peine trois mois et deux gamins.  Elle put sûrement bénéficier du support et de l'aide  de Marguerite Bourgeois qui avait comme mission de réconforter la jeunesse dans sa misère.  Marguerite consola sûrement les trois garçons de Syre, traumatisés par la mort atroce de leur paternel.  Un seul de ses trois enfants, Joseph,  comme nous l'avons vu plus tôt, survivra à la misère coloniale de l'époque.

Le 12 juin 1690, soit moins d'un an après la mort d'André, sa veuve Elisabeth dût écourter son deuil pour se remarier avec un ami du couple de longue date, Joseph Barbeau.  Ce même Joseph Barbeau était le parrain du petit Joseph Syre, donc le couple dût obtenir une dispense de parenté spirituelle pour pouvoir s'épouser.  Le mariage eut lieu à Lachenaye au Nord-Est de Montréal.  Notons qu'à cette époque une veuve n'avait pas bien le choix de se remarier en toute vitesse car les conditions de vie en Nouvelle-France ne leur permettait aucunement d'assumer seul leur destiné et celle de leurs enfants.  Le couple que formait désormait Joseph Barbeau et Elisabeth Charbonneau fut béni par la naissance de 8 enfants qui leur donneront une nombreuse descendance.

Remarquons que l'on parle d'honorer la mémoire d'André Syre en faisant apposer par la ville de Laval (nord de Montréal), à l'endroit de la concession offerte à André par Marguerite Bourgeoys, une plaque commémorative en souvenir de ce vaillant pionnier.


Références :
1. Abbé L. Auger, Vendéens au Canada aux 17e et 18e siècle, 1990. P. 68,
100, 157.
2. Grenon, H.  Us et Coutumes du Québec, Edition Lapresse, 1974. P. 309.

 

Note from Yvon

Contrary to the original posting, Andre WAS NOT THE BROTHER of Pierre Sire and this has now been proven by DNA, according to Suzanne Sears who stated the following in her email message(s) to me on January 17-18, 2010:

Message # 1:

"A note to tell you:

The DNA tests have arrived
to compare the blood of the two men: Pierre and Andre

Pierre Sirre Acadia and Andre Syre Quebec are not related in any way.

Thanks

Suzanne Sears

 

Message # 2:

The only thing Pierre and Andre have in common is the same ancient Celt tribe:
with the slight possibility of a common ancestor up to around 1400 AD

Deeper DNA testing did show no family relationship for around 1,000 years.......

Andre clearly spelled his name Andre Le Syre: and clearly identified his home town as Fontenay in his labour contract:

However: his parental details don't quite line up: thus we are hunting him as if from start....

As for Pierre:.........there is nearly zero possibly he is from Bourgeil.....or Tours or Loire Valley.......

This is some old speculation based on rumours that the original financiers like D'Aulnay brought in people from his fief.........which he clearly did.......

But he also drew heavily on people from the north like Perche and at least 20 from the south Toulouse regions.

All the Sire clans are being quickly identified:

Bourgeil was searched by their archivist and there is not a single Sire family in the region: my research repeats these findings.

The likelihood is that Pierre is Norman.........and probably from Belgium/Dieppe/ to Dunkirk regions.........given that he chose to spell it Sirre and his handwriting is very Norman Gothic merchant in style..............Sirre being a Dutch way to spell it........

And contrary to popular belief: names that got spelled incorrectly in Canada by priests unfamiliar with their parishioners: did not do so in France where they had historical relationships over time with families:...........thus the spellings are very much "on purpose" and tend to stand over hundreds of years......

His signature as Sirre: leaves little doubt to his heritage.

We are just now completely a "tour" if you will of the Belgic border regions on a hunt for him..........and actually don't expect it to take long to find him if he was ever there.......

The other very real possibility is that he was MicMac.........

Hope you are enjoying this as much as we are: this hunt! We won't stop until we find him!

cheers Suzanne

 

Message # 3:

The earliest Le Syre family in Poitou seems to be around the year 1125 with Gillemi Le Syre: who clearly was a Catalan: Spanish.............and the Le Syre a clear reference to Saint Syre as they wrote it quite often.

Pierre Sirre however uses a Dutch/Norman spelling. However there were just a few in La Rochelle, nearly zero in all the rest of France; but huge numbers in Luxembourg, Belgium and Holland........

And the last French ships to Canada before the expulsion were mainly from Dieppe.........during the years Pierre would likely have come over.

Smilz Suzanne

 

Message received from Mary-Corrinne Cyr, on January 20, 2010

I was given your email to help clear up the whole Andre/Pierre stuff. I am a direct descendant of Andre's via his son, Michel, and have been working like crazy with Suzanne to find the link between our two clans as well as the other Sire clans of the world. With comparing my father's DNA to her father's (an Andre vs a Pierre), we find there is a genetic difference of 2 (or common ancestor back in about the 1400's). I am also having my dad undergo other tests to help answer questions such as where we were from before France and to help link us to our original celtic tribe. If you have any questions about what we've found/done so far don't hesitate to contact Suzanne or I, and anything I can help with on the Andre things I'd be more than glad to.

 

I am very grateful to Carole Michaud who wrote and provided me copy of this excellent research. She may be contacted via E-Mail at: [email protected]


In a Hurry?

 

Tri-CD label image

1st. CD Info. buttonFamily CD Info. button2nd. CD Info. button

Credit Card Order button

Postal Mail Order button

 

Contact Me button

Sign up to receive our Boutique Newsletter!

 

Subscribed to my Acadian-Cajun Newsletter?

On a periodic basis, I (infrequently) send out Acadian Genealogy resource information on a complimentary basis to those folks who have subscribed to receive same. If you want to be added to my mailing list, just complete the form below.

 

 

 Click the image above to visit the Acadian-Cajun & French-Canadian Online Boutique...
 [Once at CafePress, enter "Acadian-Cajun" in the blank portion of the SEARCH BAR]


Contact Me button

Back Home button

 

Comments about this Page? Send them to me at cajunEmail buttonacadian.org

 

 
Acadian Genealogy Homepage URL address: http://www.acadian.org
Webmasters: Click here to download graphic images.